Produits rappelés dans toutes les catégories / dans la catégorie 0

  • Risques :  Blessures
    Motif :  Les tuyaux de frein arrière peuvent être fixés de manière incorrecte et peuvent être endommagés. Cela nuira aux performances de freinage, ce qui augmentera le risque d’accident.
  • Risques :  Blessures
    Motif :  Le point de rupture pour le relâchement de l’airbag passager avant dans la console peut ne pas avoir été fabriqué correctement. Par conséquent, l’airbag ne peut pas pénétrer dans la console comme requis en cas de déploiement. Cela nuira à ses fonctions de retenue et de protection, ce qui augmentera le risque de blessure.
  • Risques :  Blessures
    Motif :  Les étriers de frein arrière peuvent être défectueux. Cela nuira au fonctionnement du frein de stationnement, ce qui augmentera le risque d’accident.
  • Risques :  Blessures
    Motif :  Les véhicules concernés ont peut-être été équipés de générateurs de gaz à gaz Takata non-azide pour le conducteur (NADI) dans lesquels une étanchéité inadéquate sur le générateur de gaz pourrait permettre l’entrée d’humidité et entraîner ainsi la dégradation du propulseur. Si l’airbag se déploie, le générateur de gaz pourrait être sous-gonflé ou éclaté. En cas d’inflation, l’effet protecteur n’est pas donné. En cas de déploiement de surpression, des pièces métalliques peuvent entrer dans l’intérieur du véhicule, ce qui pourrait causer des blessures graves ou mortelles aux occupants du véhicule.
  • Risques :  Blessures
    Motif :  Les véhicules concernés ont peut-être été équipés de générateurs de gaz à gaz Takata non-azide pour le conducteur (NADI) dans lesquels une étanchéité inadéquate sur le générateur de gaz pourrait permettre l’entrée d’humidité et entraîner ainsi la dégradation du propulseur. Si l’airbag se déploie, le générateur de gaz pourrait être sous-gonflé ou éclaté. En cas d’inflation, l’effet protecteur n’est pas donné. En cas de déploiement de surpression, des pièces métalliques peuvent entrer dans l’intérieur du véhicule, ce qui pourrait causer des blessures graves ou mortelles aux occupants du véhicule.
  • Risques :  Blessures
    Motif :  La ceinture de sécurité du siège avant gauche peut ne pas avoir été correctement installée et peut être endommagée en entrant en contact avec des pièces métalliques tranchantes. Cela affaiblira sa fonction de retenue, ce qui augmentera le risque de blessure en cas d’accident.
  • Risques :  Blessures
    Motif :  Volkswagen a été informée par son fournisseur actuel que les générateurs de gaz conducteur-airbag du fabricant d’origine Takata («NADI» (générateurs de gonflage pour conducteurs non-azis) produits au cours de la période 1997-1999 peuvent être défectueux. VW utilisait ces générateurs de gaz exclusivement dans des véhicules équipés d’une jante en bois du volant (à l’époque une option d’équipement). Des enquêtes internes ont montré qu’en cas d’accident, l’effet de retenue du coussin gonflable du conducteur NADI déployé pourrait ne pas toujours être pleinement garanti. Le respect des prescriptions légales en vigueur en matière de protection par un airbag en cas d’accident n’est donc pas garanti.
  • Risques :  Blessures
    Motif :  Les tuyaux de frein arrière ont été mal fixés et peuvent être endommagés. Par conséquent, les performances de freinage seront altérées, ce qui augmentera le risque d’accident.
  • Risques :  Blessures
    Motif :  Mazda 3: En raison d’un logiciel inapproprié du module de commande du groupe motopropulseur (PCM), le redémarrage au ralenti automatique (IR) peut échouer à redémarrer le moteur après l’arrêt au ralenti (i-stop), ce qui peut entraîner un décrochage et augmenter le risque d’accident; Mazda 3 et CX-30: En raison d’un logiciel inapproprié, le module de commande du groupe motopropulseur (PCM) peut mal juger l’état de demi-embrayage comme étant désengagé et abaisser le couple moteur pour réduire le régime moteur à l’état de ralenti. Cela peut entraîner le décrochage du moteur, ce qui augmente le risque d’accident.
  • Risques :  Blessures
    Motif :  Le faisceau de câblage fonctionnant sous le siège de deuxième rangée côté droit peut ne pas avoir été installé conformément aux spécifications et peut être endommagé lorsque la deuxième rangée est déplacée longitudinalement. Par conséquent, les sacs latéraux arrière peuvent ne pas se déployer comme prévu, ce qui augmente le risque de blessure en cas d’accident.